Hausse du prix de l'électricité : les véhicules électriques sont-ils encore un bon choix ?

  1. Accueil
  2. Blog
  3. Fiscalite
  4. Hausse du prix de l'électricité : les véhicules électriques sont-ils encore un bon choix ?

Face à la hausse importante et continue des prix du gaz et de l'électricité, le gouvernement envisage de maintenir le bouclier énergétique en 2023, afin d'éviter une flambée de la facture d'électricité des Français. Les conducteurs de véhicules électriques sont alors en droit de se demander si la hausse des prix affectera durement et durablement le coût d'utilisation de leur voiture. Pour ceux qui envisagent l'achat ou la location est-ce toujours un bon choix ?

Augmentation des prix de l'électricité et bouclier tarifaire

Début septembre, Gabriel Attal annonçait la prolongation du bouclier tarifaire jusqu'en 2023, permettant ainsi aux Français d'éviter une hausse trop brutale de leurs factures d'énergie. Cette nouvelle survient en période d'inflation due à une multitude de facteurs économiques et géopolitiques. L'Europe se dirige bien vers une récession et une crise énergétique profonde.

C'est dans ce contexte pesant que ce mercredi 14 septembre, la première ministre Élisabeth Borne a présenté les premières modalités du maintien du bouclier tarifaire, visant à freiner la flambée des prix du gaz et de l’électricité pour 2023. Selon les prévisions du gouvernement, les factures d'électricité devraient augmenter d'au moins 10 % en 2023. Une annonce plutôt rassurante dans le contexte actuel, lorsque l'on sait que sans mesures gouvernementales, la facture d'électricité d'un ménage aurait grimpé de plus de 150 %.

Quid de la recharge à domicile 

Borne maison

Si la majorité des fournisseurs d'énergie choisissent librement le prix auquel ils commercialisent leur électricité (TotalEnergies, Engie, ENI...), il existe néanmoins encore un tarif réglementé et fixé par l’État : c'est le tarif bleu commercialisé par EDF. Ce tarif est aujourd'hui fixé à 0,1740 € le kWh avec une légère variation en option heures pleines et creuses. 

En tant qu'acteur de la transition énergétique, la question suivante se pose naturellement : qu'en sera-t-il pour 2023 et les années suivantes ?

Même si nous ne connaissons pas encore le prix fixé pour 2023, la tendance est inéluctablement à la hausse malgré un bouclier tarifaire prolongé. Ceci est dû à la forte augmentation de prix de gros de l’électricité prévue pour 2023. Selon EDF, le prix de l'électricité en France se situerait entre 900 €/mWh et 1 500 €/mWh. Conséquence directe de la guerre en Ukraine, de l'inflation qui pèse sur l'Europe, mais également de l’impossibilité d'utiliser les centrales nucléaires françaises à l'arrêt.

Afin d'évaluer l'impact des augmentations, nous avons calculé le coût au 100 km d'un véhicule électrique et d'un véhicule thermique.

Pour une Tesla Model 3 (consommant environ 15 kWh/100 km), le coût est aujourd'hui d'environ 2,6 € au 100 km.

Selon différents scénarios, ce coût de recharge pourrait atteindre 2,87 € au 100 km pour une augmentation de 10 % et approximativement 5,2 € au 100 km pour une augmentation de 100 % du tarif actuel.

En comparaison, pour un véhicule thermique, le coût atteindrait plus de 10 € selon la consommation du véhicule (exemple d'un véhicule essence qui consomme 6,5 L au 100 km et un prix de carburant de 1,5 € / L).

Par conséquent, nous voyons qu'avec hausse de 100 % du prix actuel de l'électricité, la recharge au domicile d'un véhicule est toujours très avantageuse ! Sans compter que le prix du carburant risque lui aussi d'augmenter.

Nous recommandons aux conducteurs de véhicules électriques de recharger leur voiture lors d’heures « creuses », tard le soir ou tôt le matin. La plupart des fournisseurs d'électricité, dont l'historique EDF, proposent des tarifs avantageux lors de ces plages horaires.

Quid de la recharge sur les bornes publiques

Borne Superchageur Tesla

Si les particuliers sont protégés d'une augmentation trop importante, ce n'est pas le cas des entreprises et des collectivités qui devront acheter l'électricité à des prix records. Cette hausse se répercutera donc forcément sur le client final qui devra recharger son véhicule sur une borne publique.

Jusqu'ici, ce sont les recharges sur les bornes du réseau autoroutier qui représentaient la plus grosse dépense d'un conducteur.

À titre d'exemple, le coût d'une recharge ultrarapide sur une borne Ionity représente environ 10 €/100 km soit un coût équivalent à un véhicule thermique.

Allego, qui en 2022 opère plus de 30 000 stations de recharge en Europe, a annoncé des prix du kWh majorés de 15 à 20 % depuis ce début de mois de septembre dans plusieurs pays, dont la France. Sur les bornes de recharge rapide intermédiaires en courant continu (jusqu’à 50 kWh), on passe à 0,69 € le kWh contre 0,55 € actuellement. Enfin, sur les bornes de charge ultrarapides en courant continu (50+ kWh), il faudra désormais compter 0,79 € le kWh contre 0,65 € aujourd'hui.

Le réseau de Superchargeurs Tesla en France à lui aussi connu une hausse de ses prix puisque le kWh passe à 0,67 € (0,46 € précédemment) pour les conducteurs Tesla et 0,79 € pour les autres véhicules (0,68 € auparavant).

L'inflation des prix de l'électricité devraient toucher tous les exploitants de borne. Pour le moment, EDF et sa filière exploitante de borne Izivia indique ne pas prévoir d’augmenter les tarifs des recharges publiques de ses bornes. Nous n'avons pas encore plus d'informations sur une augmentation des prix pour 2023, mais la tendance à prévoir est à la hausse.

Pour finir

Nous recommandons plus que jamais de vous équiper avec une borne de recharge pour votre domicile ou le parking de votre entreprise afin de bénéficier d'une recharge à bas coût.

Si vous êtes amené à utiliser fréquemment les bornes ultrarapides du réseau autoroutier, pensez à regarder du côté des abonnements. Certains opérateurs proposent des forfaits mensuels dans le but de réduire le coût des recharges pour les utilisateurs réguliers.

En sachant que plus de 80 % des recharges se font au domicile, nous continuons à conseiller le passage à un véhicule électrique qui, malgré la hausse des prix de l'électricité, bénéficie toujours d'un avantage supérieur en termes de coûts.

    image
    Face à la hausse importante et continue des prix du gaz et de l'électricité, le gouvernement envisage de maintenir le bouclier énergétique en 2023, afin d'éviter une flambée de la facture d'électricité des Français. Les conducteurs de véhicules électriques sont alors en droit de se demander si la hausse des prix affectera durement et durablement le coût d'utilisation de leur voiture. Quant à ceux ceux qui envisagent l'achat ou la location est-ce toujours un bon choix ?